Page 131 - SR2011-Final

This is a SEO version of SR2011-Final. Click here to view full version

« Previous Page Table of Contents Next Page »

127

de fonctionnaires entre organisations appliquant le régime commun des Nations Unies en matière de traitements et indemnités.

CHAPITRE II

[Supprimé]

CHAPITRE III

TRAITEMENTS ET INDEMNITÉS

Disposition 3.1

Barème des traitements du personnel des services généraux

Le barème des traitements et le régime des augmentations périodiques du personnel des services généraux sont ceux applicables au personnel des services généraux de l’Organisation des Nations Unies en poste dans la ville où se trouve l’Autorité.

Disposition 3.2 Prime de connaissances linguistiques

a) Les agents des services généraux reçoivent une prime de connaissances linguistiques ouvrant droit à pension s’ils ont démontré qu’ils connaissent suffsamment deux des langues offcielles de l’Autorité, en passant avec succès l’examen d’aptitudes linguistiques de l’Organisation des Nations Unies. Les fonctionnaires dont la langue maternelle est une langue offcielle de l’Autorité doivent passer avec succès un examen, prescrit à cette fn, dans une autre langue offcielle, qui pourra être la langue dont ils sont tenus, vu leur défnition d’emploi, d’avoir une connaissance suffsante, auquel cas ils pourront être dispensés de passer l’examen d’aptitudes linguistiques dans leur langue maternelle. Les fonctionnaires dont la langue maternelle n’est pas une langue offcielle doivent passer l’examen dans une langue autre que celle dont ils sont tenus, vu leur défnition d’emploi, d’avoir une connaissance suffsante. La prime est payable au titre d’une deuxième langue supplémentaire aux fonctionnaires qui ont passé avec succès l’examen prescrit dans une troisième langue offcielle. Aucun fonctionnaire ne peut recevoir de prime de connaissances linguistiques ouvrant droit à pension pour plus de deux langues offcielles.

b) Les bénéfciaires de la prime de connaissances linguistiques peuvent être requis, à intervalles d’au moins cinq ans, de subir un nouvel examen destiné à montrer qu’ils ont gardé une connaissance suffsante de deux ou plusieurs langues offcielles.

c) Le montant de la prime est identique à celui versé par l’Organisation des Nations Unies à ses agents des services généraux en poste dans le lieu où se trouve l’Autorité. Le montant payable au titre d’une deuxième langue supplémentaire est égal à la moitié de celui qui est payable au titre de la première.

Règlement du personnel, 1.5-3.2

Page 131 - SR2011-Final

This is a SEO version of SR2011-Final. Click here to view full version

« Previous Page Table of Contents Next Page »