Vocation Du Fonds

Le Fonds de dotation de l’Autorité internationale des fonds marins se guide sur le principe du « patrimoine commun de l’humanité », qui veut que les activités menées sur les fonds marins de la Zone bénéficient à toute l’humanité. Les activités et les programmes soutenus par le Fonds de dotation répondent ainsi à des critères sociaux, scientifiques, de développement et écologiques qui visent à les mettre au service du monde entier.

Sur le plan social, le Fonds de dotation facilite le transfert de compétences multidisciplinaires vers des scientifiques et techniciens issus des pays en développement en leur donnant la possibilité, qu’ils n’ont pas toujours dans leur propre pays, d’appliquer leurs connaissances et leurs méthodes de recherche à des objets concrets. Il encourage aussi la collaboration au sein de la communauté scientifique en invitant des scientifiques des pays développés et des pays en développement à mettre en commun et à approfondir ensemble leurs connaissances et leurs compétences dans l’intérêt de la recherche scientifique marine.

Sur le plan scientifique, le Fonds de dotation a un effet multiplicateur sur des crédits de recherche souvent insuffisants, puisqu’il encourage la collaboration et le partenariat dans des projets de recherche qui, sans eux, risqueraient d’être trop coûteux. Il réunit aussi des scientifiques du monde entier au sein d’un réseau de spécialistes des grands fonds marins qui stimule la recherche collaborative et les échanges d’informations et d’analyses dans toute la communauté scientifique internationale. Enfin, il permet d’élargir notre base de connaissances sur l’écologie des grands fonds marins, un sujet qui est tout à la fois immense et insuffisamment étudié.

Sur le plan du développement, le Fonds de dotation encourage la collecte d’informations sur les ressources minérales et la biodiversité des grands fonds marins ainsi que sur les effets de l’activité humaine sur eux. Ces informations permettront à l’Autorité internationale des fonds marins de continuer à renforcer sa réglementation de l’exploitation minière des grands fonds. Les entités engagées dans l’exploration des grands fonds peuvent aussi s’en servir pour mieux préparer leurs futures activités minières.

Sur le plan écologique, le Fonds de dotation s’emploie à stimuler la recherche scientifique sur des grands fonds marins, dont la biodiversité, les écosystèmes et la dynamique ne sont pas toujours bien compris. En multipliant nos connaissances dans ce domaine, l’Autorité internationale des fonds marins et ses contractants pour l’exploration se donnent les moyens de faire en sorte que les futures activités de prospection et d’exploitation minières n’entraînent pas des conséquences écologiques préjudiciables aux grands fonds marins.